Cantar, cette machine d'exception que le monde nous envie, cette machine 100% française, sortie des usines de Grenoble et conçue par un génial inventeur, bricoleur, révolutionnaire qui ne cesse de pester contre l'Amérique (celle du Nord bien-sûr), Cantar qui nous sert tous les jours à enregistrer la plupart des dialogues de notre cinéma national, cette exception culturelle française unique au monde, Cantar pourtant est une machine qui parle anglais, ne parle que anglais, je dirais même américain. Jusqu'aux récentes versions du mode d'emploi, ce dernier n'existait qu'en anglais, le site du fabricant n'est quasiment qu'en anglais, à part quelques pages qu'il faut aller chercher loin, poussant le ridicule jusqu'à citer Sénèque en anglais dès sa page d'accueil, reniant ainsi les racines latines de notre langue, la liste très privée et élitiste des cantar-utilisateurs ne parle qu'anglais, aussi fallait-il bien que le web offre aux barbares du sous-continent européen un espace où ils pourraient échanger dans leur langue natale.

Cantar avec graveur par Philippe Mouisset

Bienvenue donc sur le Cantar Blog, un site francophone qui parle Cantar.